La vie religieuse en Aveyron

Cliquer ici pour une version pdf du – Les trappistines de l’abbaye cistercienne de Bonneval
– L’abbaye de Sylvanès
– L’abbaye de LOc-Dieu
– Les Dominicaines de Notre-Dame du Rosaire
– Les Dominicaines de Gramond
– Les Franciscaines de Rodez
– Les Clarisses en Aveyron
– Les Chartreusines de Nonenque
– Les Carmélites en Aveyron
– Les Ursulines de Malet
– Les Bénédictines du Saint Sacrement
– Les Sœurs de l’union Saint François de Sales
– Les Sœurs de Saint Joseph
– Les Sœurs de Jésus Serviteur
– Les Anawim
– Les Sœurs de Saint Joseph l’Apparition
– Les Sœurs de la Sainte Famille
– Les Marianistes
– Les Picpusiens de Graves
– Les Clercs de Saint Viateur
– Les Prieurés montfortains de Comberoumal et du Sauvage
– Les Prémontrés à l’abbaye de Conques

 

En 2012 et en 2015, la journée mondiale de prière pour les vocations a voulu « Promouvoir la vie consacrée« .

Pour favoriser une meilleure connaissance de la réalité de la vie religieuse si présente dans le diocèse de Rodez, le Service Diocésain des Vocations et l’équipe de rédaction du numéro d’été des journaux paroissiaux « Chez Nous » a consacré le numéro de l’été 2012 à « La vie religieuse à deux pas de chez vous ». Il présente en 8 pages sous forme de guide une vingtaine de lieux que des communautés religieuses ou monastiques marquent ou ont marqué de leur empreinte : une invitation à les découvrir in situ. Il a manqué de la place dans ce numéro pour mentionner tous les lieux passés et présents de la vie religieuse en Aveyron, notamment, les Soeurs servantes du Sacré-Coeur de Versailles (à la Clauze, Réquista), les soeurs de Nevers (La Primaube), la communauté de l’Arbre de Vie (Veuzac)…

 

Par le don de l’Esprit Saint reçu au baptême et à la confirmation, tout chrétien est consacré « prêtre, prophète et roi » : telle est la vocation commune de tout baptisé ! Des hommes, des femmes choisissent pourtant de la vivre par le choix peu commun de la vie « consacrée », impliquant l’engagement à suivre radicalement le Christ, dans la chasteté qui ouvre gratuitement à l’autre, l’obéissance qui libère de la volonté de domination, et la pauvreté qui détache de la possession égoïste. Le caractère exceptionnel – plus exactement prophétique – de telles vocations est en fait au service de la vocation de tous, car il nous dit quelque chose de nous-mêmes, du rapport à Dieu, aux autres et à nous-mêmes auxquels nous sommes tous appelés. Est-ce cela qu’ont goûté les 3,2 millions de spectateurs du film de l’année 2010-2011 : « DES HOMMES ET DES DIEUX » ? Ces moines cisterciens de Tibhirine dans la particularité de leur engagement témoignaient jusqu’à l’universel, du sens des mots croire, espérer et aimer, vivre et mourir, être fidèle et porter du fruit…

Nous avons préparé ce numéro de Chez Nous avec les congrégations ou communautés religieuses, dans cet esprit : inviter à goûter in situ, ici en Aveyron, une rencontre avec tel ou telle de ces consacrés, ceux d’hier, mais surtout ceux d’aujourd’hui, dont les vies données à Dieu, peuvent aussi éclabousser ceux qui s’en approchent.

 

Une version pdf (2 Mb) de ce hors-série de Chez Nous (été 2012) est téléchargeable ICI ou en cliquant sur l’image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *